Comment devenir une entreprise cleen et green ? (partie 1)

L’entreprise de demain sera cleen et green, ou ne sera pas ! C’est sur ce postulat très fort et ambitieux que nous posons aujourd’hui la première pierre de notre série d’articles ô combien importants sur la manière de devenir une entreprise responsable et éthiquement engagée. Dans l’article du jour, nous allons passer au crible une étape très importante de votre relation avec vos prospects : c’est la manière de communiquer et la dimension marketing. Vous vous demandez comment faire pour communiquer de manière éthique et verte ? Bionoor, votre fournisseur de dattes fraîches et d’idées, éclaire votre lanterne en vous apportant quelques éléments de réponse. Nous verrons successivement le volet éthique puis la dimension environnementale.

Communiquer vert, la transparence avant tout

Lorsque l’on médite sur le domaine du marketing et de la communication aujourd’hui, force est de constater qu’il jouit d’une manière générale d’une piteuse image. Discutez avec votre entourage, et demandez-leur ce qu’ils pensent du secteur de la publicité : certainement que vous entendrez des qualificatifs tels que « menteurs », « arnaqueurs », « escrocs » ou encore « trompeurs », etc… bref, un champ sémantique peu reluisant, certainement pas volé aux vues de certaines pratiques sur le marché. Pourtant, une solution existe pour réussir malgré tout à travailler ce secteur de l’entreprise, ou plutôt ce pôle, de manière extrêmement positive et intéressante. Cette solution, c’est tout simplement la transparence.

dattes-fraiches

En communiquant de manière transparente, vous allez pouvoir créer une relation de confiance inimaginable avec votre client, que ce soit sur votre site web, sur vos réseaux sociaux, ou tout autre moyen de communication (flyers par exemple). N’induisez jamais le client à l’erreur, ne le trompez pas avec des titres racoleurs, mais soyez intègres avec lui. N’hésitez pas à lui donner des conseils gratuits (qui soient utiles, pas juste du blabla), car cela prouve que vous êtes un partenaire et pas seulement un prestataire. Si des choses sont payantes dans votre offre, faites-lui savoir avant qu’il ne s’en rende compte, car il pourrait prendre cela comme une petite « trahison », et montrez-lui que vous n’avez rien à cacher. Le client doit se sentir chez lui lorsque vous l’accueillez et que vous communiquez avec lui.

Communiquer vert, limiter ses impacts sur l’environnement

Autre décor, autre gestion de la communication. Dans cette partie, nous allons voir comment gérer sa communication d’un point de vue environnement, en tentant de limiter au maximum les impacts sur l’environnement. Si l’on regarde le domaine de la communication, on se rend compte qu’il se divise en deux grands sous-domaines : la communication web et la communication print (impression de flyers, d’affiches, etc…). La première stratégie est de faire passer au maximum la communication print vers le web. Par exemple, vous avez un restaurant ou un commerce physique, et vous avez la conviction que le flyer reste un moyen de communication efficace pour toucher les gens chez eux, et ainsi les inviter à venir dans votre magasin.

dattes-fraiches

Il existe aujourd’hui une alternative très intéressante, très efficace et durable à différents niveaux. Grâce à un outil comme Facebook Ads (nous ne sommes pas les ambassadeurs de ce réseau social, mais il faut reconnaître que son utilité est prouvée), il vous est possible de cibler les personnes dans un secteur extrêmement précis (dans un arrondissement, autour d’une rue, etc…), et de communiquer auprès de cette cible. Votre investissement sera rentable car ciblé, et votre impact sur l’environnement sera amélioré.

Il existe évidemment d’autres manières de communiquer auprès de vos prospects sans nuire à l’environnement, mais l’objectif était surtout de vous donner des pistes de réflexion dans ce sens. Donc désormais,  c’est à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *