Combien d’arbres pour compenser son carbone?

Certains actes de la vie quotidienne sont beaucoup plus générateurs d’effet de serre que nous le pensons…

 

Le chauffage d’une maison de taille moyenne

  • environ 2,4 tonnes équivalent carbone pour un chauffage au fioul
  • cela tombe à 1,9 tonnes pour un chauffage au gaz naturel
  • et à 0,6 tonne pour un chauffage électrique en France (eh oui, 90% d’électricité nucléaire et hydroélectrique…. cela monte à 4 tonnes aux USA, où il n’y a que 20% d’électricité nucléaire ou « propre » d’un point de vue carbone)

Les transports sont très polluants

Le déplacement moyen en France est aux environs de 14.000 kms /an, ce qui représente entre 0,8 et 2 tonnes avec une voiture (petite cylindrée vs gros 4×4, campagne sans embouteillages vs place de la Concorde à 18 heures, etc.). En plus se rajoutent les problèmes d’ozone et des oxydes d’azote, qui ont un gros impact sur l’effet de serre, mais ne sont pas pris en compte dans les calculs carbones.

Le train est remarquablement économe : seulement 35 kg équivalent carbone par personne

L’avion sera beaucoup plus polluant, entre 0,9 et 3,15 tonnes (variantes : classe éco ou business ou mieux, court, moyen ou long courrier)

 

Doit on se passer de manger pour réduire les émissions carbone ?

Une tonne de carcasse de boeuf génère 4 tonnes d’équivalent carbone. Notre consommation intensive de viande est (in)directement responsable d’environ 20% des émissions de carbone.

Une tonne de blé dans l’agriculture traditionnelle génère environ 110 kg équivalent carbone, dont la plus grande partie provient des engrais, de leur utilisation, de leur production. L’agriculture biologique contribue donc à la diminution de l’empreinte carbone.

 

En positif, ce qu’un arbre absorbe

A côté de ces chiffres, ce qu’un arbre peut faire, c’est bien peu : environ 5 kilos d’absorption de carbone par an, une fois arrivé à maturité, 8 kilos pour un chêne ou d’autres types d’arbres à bois dur et dense… mais à croissance lente.

Il suffit de nous acheter 7 arbres pour compenser à vie le coût de son transport en train. Et si vous vous transportez en voiture…. quelques arbres chaque année et le tour est joué !

Mais un arbre, c’est aussi un impact écologique important, qui va au delà de la pure compensation carbone. Et dans le cadre de l’action des Brigades Vertes, c’est une action de sensibilisation qui permet de parler de tout le reste, et de l’impact au quotidien des petits gestes qui « font mal ».

 

One comment

  1. ATTENTION: Vous écrivez des choses erronées. Le risque est de colporter des idées reçues, c’est plus compliqué. Le chauffage électrqiue est une pointe qui est tres difficile de couvrir par le nucléaire, de plus l’hydro en plein hiver, il n’en a pas beaucoup certains lacs sont gelés. Ainsi par importation, le chauffage électrique émet beaucoup de CO2! 180g par kwh ca fait 2 t pour une maison de taille moyenne (11 000 kwh).
    Pierre Binder, consultant énergie CO2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *