Si tu vas à Rio… Chronique n°1

En juin, rendez-vous au Brésil, non pas pour suivre les conseils touristiques de Dario Moreno, mais pour la Conférence des Nations Unies sur le développement durable intitulée « Rio+20 ». De quoi s’agit-il ? Tous les 10 ans, une manifestation d’envergure mondiale vise à prendre des décisions politiques en faveur de l’enjeu environnemental avec des sujets tels que le climat, la biodiversité, les océans, etc…

 

Qui participe à Rio+20 ?

Une centaine de chefs d’Etat sont attenus dans la ville brésilienne afin de discuter et de fixer des objectifs pour les dix années à venir. A côté de la classe politique, près de 50.000 participants sont également conviés à ce rendez-vous, parmi lesquels on trouve des associations, des Organisations Non Gouvernementales, mais aussi des entrepreneurs du secteur économique privé. Tous seront à Rio pour une même cause : la préservation de la planète.

 

De quoi va t-on parler ?

A cette date, on connaît déjà les sujets abordés. Ils se déclinent en deux thèmes :

* Le développement de l’économie verte pour éradiquer la pauvreté

* La gouvernance mondiale de l’environnement.

 

Il est vrai que « l’économie verte » est une expression qui ne trouve pas de définition précise. Néanmoins, on peut accepter l’idée que cette notion vise une économie prenant en compte les dimensions humaine, sociale, et environnementale. En somme, l’économie verte est le concept selon lequel il est possible d’envisager une croissance économique tout en assurant un respect de l’humain et de la planète. Dans le cadre de Rio+20, il s’agit de trouver comment la croissance économique non destructive peut servir de levier pour éradiquer la pauvreté.

 

En ce qui concerne la gouvernance mondiale, même si le thème peut apparaitre technique, le sujet est assez simple à expliquer. Partons du constat suivant : aujourd’hui, l’environnement est un enjeu planétaire qui implique l’ensemble des Etats. Malheureusement, chaque pays prend les mesures individuellement sans concertation avec ses homologues. En conséquence, ça part dans tous les sens. L’idée de la gouvernance mondiale, c’est de permettre aux Etats de se retrouver pour discuter et prendre des décisions communes en matière d’environnement, par la création et le développement d’une institution d’envergure mondiale.

 

Un sommet qui pose beaucoup de question…

Que peut-on attendre de cet événement ?

Comment un sommet de trois jours permettra t-il de dégager un consensus ?

Quelles sont les ambitions des participants ?

Peut-on s’attendre à un grand rendez-vous ?

 

La chronique « Si tu vas à Rio… » tentera de vous guider avant, pendant et après le sommet mondial. Pour info, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable « Rio +20 », c’est au Brésil du 20 au 22 juin 2012.

 

Chronique de Stéphane Reynier pour Bionoor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *