« Planter 1000 arbres en Algérie » : une campagne réussie !

Cette première semaine d’avril a été l’occasion de « Planter 1000 arbres en Algérie » grâce à vos achats sur la page consacrée du site. Alors que notre responsable Hadj Khelil a quitté les régions concernées pour se consacrer aux activités algéroises de l’entreprise, l’heure est sans doute venue de faire un premier bilan.

"Planter 1000 arbre en Algérie"

Le compte y est !

L’opération ne s’est bien entendu pas faite en une semaine. Il aura fallu un travail préalable et déjà quelques arbres plantés, toujours avec nos partenaires locaux.
A Taghit, près de Bechar dans la Saoura (sud-ouest algérien), Bionoor a replanté 100 arbres. Ces 100 arbres correspondent aux 10% qui n’ont pas « pris » après la campagne de plantation de 1000 arbres de l’an dernier.
A Beni Abbès, toujours dans la région de Bechar, 700 autres arbres ont trouvé leur place dans de nouvelles écoles.
Enfin, près de 200 arbres ont été donnés à des agriculteurs en difficulté face à un Sahara qui ne cesse d’avancer. Leurs exploitations sont comme des oasis agricoles, à préserver au maximum. Nous avons estimé que leur vocation, comme la nôtre, consiste à reverdir le désert pour mieux lutter contre son avancée.

Le sourire des enfants

Et de tout ce travail, possible grâce à vous, ce que nous retenons, c’est le sourire des enfants… »Avec bientôt 10 ans de métier, je continue de trouver l’enthousiasme des enfants extraordinaire. Ça procure un an de carburant supplémentaire. Et c’est ce qui nous conforte dans l’idée que c’est là la meilleure solution pour compenser son carbone », raconte Hadj Khelil.
Une anecdote ? ce petit garçon qui en le voyant avec l’équipe arriver dans son école s’adresse à eux d’un ton très assuré : « Pour les arbres, ne vous inquiétez pas. On s’en occupe ». Un tel sens de la responsabilité ne peut qu’interpeller.
Comme chaque année, chaque arbre a été attribué à un groupe d’enfants qui sont systématiquement sensibilisés à ses besoins et aux problématiques environnementales. En tout après cette campagne, ce sont 5000 personnes sensibilisées de plus…et combien demain !

Notre pari : l’enfant et son éducation

En choisissant de s’orienter dans la compensation carbone en 2005, Bionoor a fait le pari d’un monde moins riche en CO2…et plus riche en arbres. Mais aussi plus riche en éducation !
Car là est la différence…ne pas planter pour planter.
Dans les régions désertiques, telles que la Saoura où Bionoor était il y a quelques jours(*), la beauté des paysages dunaires n’enlève rien à une vérité : les arbres sont une chance. Plus qu’un symbole de vie, nous en faisons le coeur de programmes dont nous espérons qu’ils feront des générations conscientes de l’importance de la vie en harmonie avec son environnement.
Ce petit garçon rencontré dans une cour d’école est déjà en quelque sorte, sans le savoir, éco-responsable.

 

(*)et reste encore de par le suivi qui est opéré avec nos partenaires locaux.

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *