Jeune et Entreprise/ Les actions concretes d’AJE

La situation des jeunes aujourd’hui est comparable à d’autres problématiques rencontrées dans certains champs sociaux (pauvreté, taux d’emploi en baisse, difficultés d’insertion etc). Les grandes idées ne suffisent plus.
Des actions concrètes sont indispensables pour préparer les jeunes, le plus en amont possible, à la rencontre de leur voie professionnelle et du monde de l’entreprise.

Zooms sur quelques actions concrètes menées en région par AJE

Zoom sur …l’opération  » Entreprise-École », avec l’AJE Nord-Pas-de-Calais

Basée sur le volontariat, cette mission propose, depuis 10 ans de sensibiliser les professeurs de collège aux métiers, et de les aider à réfléchir sur la relativité du diplôme. Pour nous faire découvrir cette action, rencontre avec Patrick Heem, Délégué Général du club AJE Nord.

AJE : pouvez-vous nous parler de cette opération ?
Patrick Heem : tous les ans, une trentaine de professeurs de collège, issus d’établissements publics et privés, toutes matières confondues, se rendent par petits groupes au sein de diverse PME de la région (sont surtout concernés les secteurs de services, de l’industrie et de la banque), afin de discuter avec les chefs d’entreprise. A travers ces rencontres débats, ils prennent la mesure de ce qu’est la vie en entreprise. Ils se rendent compte, aussi, que les voies d’accès à certains postes sont différentes de celles qui les ont mené à l’enseignement. Un enseignent part souvent du principe qu’il suffit d’un diplôme pour trouver un emploi. Or, les choses ne sont pas si simples lorsque l’on arrive sur le marché de l’emploi.
AJE : N’est-ce pas un peu tôt pour parler métiers aux élèves ?
Patrick Heem : Absolument pas. Au contraire ! Nous essayons de faire passer le message suivant : à compétences et diplôme égaux, ce qui plus tard fera la différence entre deux candidats, c’est le savoir-être, la personnalité. Celle la même qui commence à ce dessiner dés l’entrée au collège. Les désirs en terme de projet professionnel doivent naître petit à petit… or, les jeunes choisissent encore trop souvent leur voie par dépit et à la dernière minute.
AJE : pourquoi impliquer les enseignants et non les élèves ?
Patrick Heem : d’une part parce qu’au niveau de la logistique, il est plus facile de faire déplacer un petit groupe que des classes entières d’élèves. D’autre part parce que le professeur est un des premiers référents de l’élève en matière d’orientation. Et à ce titre l’influence énormément.

Contact : Mr Patrick Heem, Tél : 0320992435 Mail : [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *