Cultiver des dattes biologiques

La culture biologique des dattes empêche le recours à tout insecticide ou pesticide, que ce soit pour protéger les palmiers eux-même, ou les régimes en cours de croissance.

La principale maladie du palmier est le bayoud (ou fusiarose) qui peut ravager des plantations entières. Ce champignon n’existe qu’en Algérie et au Maroc. Il se répand peu à peu, et il n’y a pas aujourd’hui de moyen curatif connu et rentable. La lutte chimique est possible pour protéger une palmeraie saine contre une infection nouvelle. Mais notre certificat AB biologique nous interdisant la lutte chimique, nous travaillons essentiellement au niveau de la prévention, et plus particulièrement en chaulant la base de chaque palmier. Comme il n’existe pas de moyen biologique efficace de lutter contre la maladie, une fois celle-ci déclarée dans une palmeraie. Il faut alors détruire les arbres atteints, pour éviter la propagation. La seule méthode de lutte « bio » efficace est à long terme, en trouvant des variétés résistantes.

Contre les parasites, comme la cochenille blanche, il existe maintenant des moyens de lutte biologique, avec des coccinelles qui attaquent ce ravageur. Pour les pyrales, on tente aujourd’hui de développer des insectes prédateurs naturels, qui parasitent à leur tour les oeufs des pyrales.

Pendant la période de mûrissement du fruit, on protège le régime de dattes avec un filet moustiquaire contre les insectes, et particulièrement les criquets, qui peuvent arriver à l’automne, avant la récolte. Le filet protège aussi les fruits contre la gourmandise des oiseaux.

En résumé :

  • engrais et fumure d’origine biologique et animale seulement
  • forte prévention sanitaire contre les maladies et particulièrement le bayoud
  • possibilité de lutte biologique contre certains parasites
  • moyens mécaniques (filets) pour protéger les fruits

Les « contraintes » de l’agriculture biologique sont en réalité un incitatif pour une production de qualité… aussi saine pour l’homme et l’environnement que savoureuse.

2 comments

  1. Domicilié à Saint Martin aux Antilles, mon palmier a de splendides grappes de dattes qui ont une couleur orange. Que dois je faire, quand les cueillir, et après …?? Merci de vos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *