Un Ramadan bio et éthique

1Kg de dattes offert pour 5Kg de dattes achetées !Bionoor_dattes_images_001

Pendant la période de Ramadan, les prix des produits alimentaires augmentent, et particulièrement ceux appréciés pour la rupture du jeune. C’est ainsi que ce mois, qui devrait être celui du partage, devient pour beaucoup de familles une charge financière.

Mais face à cette flambée des prix, Bionoor s’engage : dès aujourd’hui, pour toute commande de 5 paquets, passée avant la fin du mois de Ramadan 2013, le 6ème paquet est gratuit !
Soit 1Kg de dattes offert pour 5Kg de dattes achetées.

C’est notre façon de vous souhaiter un bon Ramadan, tout en vous faisant découvrir les dattes biologiques et éthiques.

Ramadan : promo sur les dattes bio

D’habitude, pendant la période de Ramadan, les prix des produits alimentaires augmentent, et particulièrement ceux appréciés pour la rupture du jeune. C’est ainsi que ce mois, qui devrait être celui du partage, devient pour beaucoup de familles une charge financière.

Mais face à cette flambée des prix, Bionoor s’engage : dès aujourd’hui, pour toute commande de 5 paquets, passée avant la fin du mois de Ramadan 2013, le 6ème paquet est gratuit !
Soit 1Kg de dattes offert pour 5Kg de dattes achetées.

C’est notre façon de vous souhaiter un bon Ramadan, tout en vous faisant découvrir les dattes biologiques et éthiques.

Bionoor au Bourget : parce que Amatullah le vaut bien

Le début d’un partenariat

logo AmatullahComme certains d’entre nos lecteurs le savent – presque tous – Bionoor est une société qui exporte des dattes bio certifiées AB depuis des exploitations soigneusement sélectionnées en Algérie.
C’est cette fibre dattière que l’association Amatullah a sollicité en mars dernier en vue du RAMF Continue reading

Bionoor cultive son business entre la France et l’Algérie

Un article de Philippe Flamand [email protected]

 


Après quelques année dans la Finance à Londres, Hadj Khelil s’est reconverti en 2002 dans le négoce de dattes en revisitant les fondamentaux de ce business. Homme filière, il jette un pont entre la France et l’Algérie, créant deux société de part et d’autre de la Méditerranée. Avec la volonté de faire les meilleures produits en toute équité. « Nous ciblons le haut de gamme. Pour cela, nous avons été les premiers à être certifiés bio en Algérie pour nos dattes Deglet Nour (les doigts de lumière, en France), la variété reine » .

Continue reading

Cultiver des dattes biologiques

La culture biologique des dattes empêche le recours à tout insecticide ou pesticide, que ce soit pour protéger les palmiers eux-même, ou les régimes en cours de croissance.

La principale maladie du palmier est le bayoud (ou fusiarose) qui peut ravager des plantations entières. Ce champignon n’existe qu’en Algérie et au Maroc. Il se répand peu à peu, et il n’y a pas aujourd’hui de moyen curatif connu et rentable. La lutte chimique est possible pour protéger une palmeraie saine contre une infection nouvelle. Mais notre certificat AB biologique nous interdisant la lutte chimique, nous travaillons essentiellement au niveau de la prévention, et plus particulièrement en chaulant la base de chaque palmier. Comme il n’existe pas de moyen biologique efficace de lutter contre la maladie, une fois celle-ci déclarée dans une palmeraie. Il faut alors détruire les arbres atteints, pour éviter la propagation. La seule méthode de lutte « bio » efficace est à long terme, en trouvant des variétés résistantes.
Continue reading

Pour des dattes fraîches de qualité

Les dattes sont classées comme des fruits secs, car elles peuvent se conserver très longtemps (on parle bien des nomades qui partaient traverser le désert avec seulement des dattes comme provision, ou des pèlerins qui partaient pour la Mecque).

Mais pour qu’elle garde toutes ses qualités, la datte fraîche doit être conservée au frais, dans l’idéal au frigo. Ainsi elle ne fermentera pas, et gardera toute sa souplesse et son moelleux naturel.
Continue reading

Bionoor cultive son business entre la France et l’Algérie

« Nous employons 30 personnes en Algérie huit mois par an, confie Hadj Khelil, et nous avons construit un modèle rémunérateur pour tous ». Durant 1 semaine, l’Entreprise (Magazine) a accompagné cet entrepreneur de Seine-Saint-Denis sur ses terres du désert…

Nous avons prouvé que vendre des dattes pouvait être rentable dans un esprit de commerce équitable

Lire l’article et voir les images

Hadj Khelil dans le magazine Challenges

Article publié dans le magazine Challenges N° 72, en date du 22 mars 2007

 

Aynur Boldaz, turque vivant en AllemagneAynur n’oubliera jamais la date. 18 décembre 1987, le jour de son arrivée à Berlin, deux ans après son mariage. « Tout était sombre. Il faisait froid. Il pleuvait. On me parlait, je ne comprenais». Elle accompagne son mari, venu rejoindre ses parents, un de ces meilleurs couples de travailleurs turcs « invités » par le gouvernement, comme dit la langue allemande, pour participer au miracle économique.
Continue reading