Les dégâts monumentaux des pesticides : la France championne d’Europe ! (1/3)

On en parle souvent, mais peu dans le détail. On aborde le sujet, et on tourne vite la page. Pourtant, les conséquences, elles, sont bien durables, et les effets tendent vers le catastrophique. Votre partenaire pour une agriculture plus verte Bionoor (dattes et produits Bio), revient sur un demi-siècle noir en matière de pollution de l’environnement, depuis l’instauration dans les années 50/60 de l’agriculture intensive. Résultat des courses, la France est, en matière d’utilisation des pesticides, championne d’Europe et médaille de bronze à travers le monde (derrière les USA et le Japon). Il va y avoir du sport, mais on ne reste pas tranquille.

datte fraiche

Le pesticide, pourquoi est-il si méchant ?

Il existe en réalité 3 grands types de pesticides : les insecticides (destinés à tuer les insectes qui menacent les plantations), les fongicides (pour « traiter » les champignons) et les herbicides (vous l’avez deviné, pour supprimer les mauvaises herbes). Le problème, avec tous ces produits,  qui sont censés à la base ne s’occuper que de leurs « cibles », c’est qu’ils dépassent le cadre de leur mission première, et atteignent la faune, la flore, les nappes phréatiques (par infiltration), l’air (par évaporation) et même l’être humain (il arrive que les agriculteurs et leurs familles soient atteints de cancer). Chez les animaux, figurez-vous que ces produits, qu’on croirait venus d’une autre planète, ont laissé des traces incroyables sur leur système de reproduction : on a assisté à des cas d’inversion de sexes chez certaines grenouilles.

datte bio

Pour les espèces les plus vulnérables, comme les abeilles, c’est même des hécatombes qui ont eu lieu : de très nombreuses abeilles ont été tuées par des pesticides. Cette tragique conséquence (lisez cet article sur les abeilles pour comprendre pourquoi elles sont si précieuses) a finalement conduit, le 20 juillet dernier, à une loi visant à interdire les néonicotinoïdes (des insecticides) à partir du 1er septembre 2018 pour toutes les plantations agricoles, et ce, pour quelque usage que ce soit.

Mais que fait la police ?

Vous le savez peut-être, la grosse problématique lorsqu’un produit chimique voit le jour, c’est de pouvoir prouver sa toxicité et son caractère dangereux dans des délais raisonnables, car les effets de certains pesticides ne sont visibles qu’au bout de plusieurs années. Les tests sont longs et coûteux, et ironie du sort, c’est parfois les producteurs de pesticides eux-mêmes qui prennent en charge ces études.

dattes

L’objectivité sous sa plus belle mascarade. En parallèle, un autre phénomène se produit : après des années d’enquêtes et de recherches sur la nocivité d’un traitement agricole, les industriels tels Monsanto et BASF, retirent finalement le produit incriminé, et en lancent un nouveau. Et rebelote.

Et malheureusement, ce n’est pas prêt de s’arrêter. Car si on dresse un constat de la situation aujourd’hui, on se rend compte que la France est un des plus gros utilisateurs de ces produits chimiques. We are The Champions !

 

5 raisons qui vont vous pousser à manger biocal (bio et local) 3/3

Penser différemment, à long terme, pour garantir à nos descendants des ressources suffisantes, saines, et pérennes, telle pourrait être en résumé l’esprit de cette série d’articles proposée par Bionoor, marchand de dattes bio et soldat(te) du bio depuis des années. Nous avons vu jusqu’à présent comment des produits non naturels car traités et modifiés à outrance pouvaient détériorer l’environnement, et laisser des traces sur l’homme et les animaux. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons parler de Biocal (bio et local). Car manger bio est un paradigme qui dépasse finalement le seul cadre de l’alimentation, mais englobe au contraire des aspects plus larges, tels que le développement de l’économie locale, la préservation d’une filière ou encore la protection de l’environnement (à travers la réduction de nos bilans carbone).

Le Biocal, ou comment développer les produits de sa région

Manger biocal, c’est donner la priorité aux produits Bio de sa région. En consommant les fruits et légumes de chez soi, chacun de nous contribue, à son échelle, à créer une dynamique économique dans sa commune, ville, région : nos achats encouragent les producteurs locaux à poursuivre sur cette lancée. Ces derniers accroitront leurs ventes, et se permettront d’embaucher de nouveaux employés. A moyen terme, d’autres activités naitront autour de cet essor (équipe commerciale pour mieux vendre ces produits, communication pour les faire connaître, partenariat avec d’autres entités, etc…).

datte bio

La préservation d’une filière

Manger Biocal, c’est aussi préserver ces fiefs de producteurs engagés pour le développement durable, juste à côté de chez nous. Il existe forcément des fermes, exploitations, vergers,… qui proposent des fruits et légumes Bio (ou articles à base de produits bio comme des confiseries par exemple) dans votre département. Parfois, lorsqu’ils sont les héritiers d’une spécialité locale, ils seront les seuls à détenir des recettes du terroir Bio (miels, fromages, soupes, confiseries), donc autant dire que leur patrimoine est tout simplement exceptionnel de richesse. A ce titre, si vous souhaitez connaître l’acteur Bio le plus près de chez vous, il suffit de vous rendre sur l’annuaire de l’Agence Bio (http://annuaire.agencebio.org/) et d’entrer votre localisation (région ou département) et vos préférences (fruits, légumes, céréales, viandes, …).

dattes algérie

La protection de l’environnement

Enfin, vous l’aurez deviné, consommer Bio près de chez soi est une action en faveur de l’environnement qui est précieuse, puisque le circuit de distribution des produits est extrêmement court, et réduit ainsi notre empreinte carbone. Moins de pollution (moins de trajets liés aux livraisons en plus de transports très courts), moins de déchets (vente directe donc forcément moins d’emballages) et moins de gaspillages (réutilisation plus facile des fruits périmés, comme le compost, qui réutilise des végétaux morts pour l’utiliser comme engrais naturel), le Biocal  génère un circuit vertueux tout simplement fabuleux pour la protection de l’environnement.

deglet nour

Que demande le peuple ?

5 raisons qui vont vous pousser à manger biocal (bio et local) 2/3

Les habitudes de consommation nous collent parfois à la peau, mais lorsqu’elles mettent en danger nos vies, celles de la planète, et une économie agricole durable, il est peut-être temps de changer de cap. Votre producteur de dattes bio Bionoor impliqué dans le combat depuis plus de 10 ans maintenant, met en encore le bleu de chauffe pour un monde plus vert. Dans cette démarche de sensibilisation permanente, Bionoor vous livre à domicile 5 bonnes raisons de consommer Bio et local, et ce, à 3 niveaux (environnement, santé et économie). Nous avons débuté dans un premier billet par l’impact sur l’environnement ; nous poursuivons aujourd’hui par les conséquences sur la santé des humains, et notamment celle des enfants.

Manger Bio c’est mieux

Avant même d’aborder la question du risque direct sur la santé et les risques pour notre corps qui peuvent en découler, il est important de noter la différence entre des produits bio et des produits non bio en termes de qualité nutritive. En effet, en se privant d’une agriculture saine et biologique, l’être humain se priverait aussi, selon une étude de l’Université de Newcastle (Angleterre), de l’apport en éléments polyphénoliques. Ces éléments jouent un rôle précieux d’antioxydants naturels, et agissent favorablement dans la prévention de certaines pathologies lourdes, telles que le cancer, les complications cardiovasculaires et inflammatoires.

dattes algérie

On parle, dans cette étude, d’un apport de 20 à 60% en polyphénol, lorsque l’on passe à une consommation de légumes, de fruits et de céréales bio. A l’inverse, la consommation exclusive d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle et intensive, peuvent présenter des risques pour la santé, même si l’on dispose encore de peu de données scientifiques à ce sujet (des années d’enquête doivent être menées pour que les résultats soient fiables), et surtout on manque d’études objectives (des enquêtes menées par des industriels impliqués dans la production d’OGM ne sauraient être considérées comme honnêtes !).

Manger Bio, c’est prévenir contre les dangers des OGM

Malgré le manque de recul pour la validation des études à ce sujet, il existe tout de même des premières avancées sur la question. L’une d’elles inquiète : en consommant des produits génétiquement modifiés, on soupçonne l’apparition dans notre corps de bactéries résistants aux antibiotiques, car des plantes génétiquement modifiées (comme des pieds de vigne) ont intégrées en elles des gènes de bactéries invulnérables face aux antibiotiques. Quel en sera l’effet sur des êtres particulièrement vulnérables comme les enfants ?

datte bio

D’autres avancées ont mis en évidence un phénomène du même degré : la sécrétion d’insecticides par certains produits (maïs Bt pour ne pas le citer) serait capable d’abimer nos globules rouges. Dans le même esprit, l’enquête de l’Université de Sherbrook (Canada) affirme que l’on est retrouvé des résidus de pesticides dans le sang de femmes ayant consommé des produits issus de l’agriculture intensive. Parmi elles, certaines étaient enceintes, et les résidus, comme vous pouvez vous en douter, étaient également présents chez le fœtus.

Pour conclure, il apparaît évident que l’alimentation Bio est à la fois bénéfique en termes de prévention contre certaines maladies, mais s’avère également très importante pour éviter d’ingérer les différents produits chimiques et toxiques issus des OGM.

A suivre…

5 raisons qui vont vous pousser à manger biocal (bio et local) 1/3

Il faut souvent du temps et de la persévérance pour que nos habitudes de consommation changent. Mais aussi de la pédagogie et des actions régulières de sensibilisation. C’est dans cette optique que votre marque de dattes préférées Bionoor s’engage depuis des années maintenant, afin de mettre chaque jour une petite pierre à cet édifice. Aujourd’hui, dans la continuité de sa démarche en faveur d’un monde plus bio et plus sain, Bionoor vous délivre 5 (excellentes) raisons de passer au Biocal, c’est-à-dire à manger Bio et local. Comme vous allez vous en rendre compte, faire ce petit geste de consommation responsable crée une dynamique inimaginable, et contribue à agir sur 3 terrains : l’environnement, la santé et l’économie. Nous débutons dans ce premier opus par l’impact sur l’environnement.

dattes algérie

Les dégâts des OGM/pesticides sur l’environnement

L’expérience laboratoire n’a pas dû vous échapper : il y a quelques années, le Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (Criigen) a publié des conclusions absolument effrayantes. Les chercheurs ont nourri durant 2 ans des rats avec du maïs traité au Round Up (herbicide appartenant à la firme Monsanto). Le résultat est sans appel :

Sur les 200 rats utilisés dans l’étude, environ ¾ sont tombés malades (tumeur), alors que certains ont même péri.

Si ces dramatiques conséquences sont directement visibles sur la faune, ce n’est pas tout le temps le cas sur la flore. En effet, les différents produits polluants peuvent s’introduire dans les nappes phréatiques, et causer des catastrophes « cachées », comme le réchauffement climatique ou la prolifération des gaz à effet de serre. Ce n’est qu’après des images chocs sur l’environnement (dérèglement climatique, fonte des glaces, etc…) que l’on se rend compte de phénomènes enclenchés des années auparavant.

faire ses courses

La différence avec le Bio

Le protocole Bio, que vous connaissez certainement, interdit l’usage de certains produits qui ont un impact direct ou indirect sur la planète, sans parler des effets dévastateurs sur les animaux.

  • Interdiction d’utiliser des produits chimiques tels que les pesticides etc…
  • Interdiction d’utiliser des OGM
  • Pas d’irradiation
  • Terrain vierge de produits chimique depuis 3 ans au moins
  • Détail des phases de production (et de vente)
  • Séparation entre produits avec label et sans label

DATTE bio

Manger Bio vous aide donc à préserver la planète de différentes calamités, pour la faune comme pour la flore, et de donner la possibilité à vos enfants de manger et de grandir. Car comme nous le verrons dans le prochain article, l’humain n’est pas immunisé contre l’impact de ces dangereux composants chimiques.

A suivre…

Le diabète, mieux vaut prévenir qu’en souffrir (2/2)

Véritable fléau de nos sociétés modernes, le diabète avance à pas de géants en France et dans le monde (on estime à 300 millions en 2025 le nombre de diabétiques dans le monde, et à 3 millions en France la même année). Après avoir expliqué son origine et ses manifestations dans un premier billet, votre ami Bionoor, le spécialiste de la datte bio vous sert sur un plateau quelques conseils simples pour limiter le risque de développement de la maladie. Car si certains paramètres ne sont pas modifiables (hérédité), d’autres peuvent être améliorés ou ajustés, afin de ne pas favoriser le début des symptômes du diabète.

dattes bio

L’alimentation

Dans l’esprit de beaucoup, ce conseil sonne comme un pléonasme, mais peu encore l’appliquent, et d’aucuns connaissent le comment. Ainsi manger de manière équilibrée (comprenez : manger sain, varié et sans se priver totalement de petits plaisirs de temps en temps) est un des facteurs permettant de baisser le risque de diabète.

dattes algérie

Une alimentation saine, c’est aussi savoir écouter sa faim, afin de surveiller et ajuster ses apports en nourriture, et donc de limiter (voire baisser) la prise de poids. La faim (ou plus précisément les signaux de faim), c’est en réalité le langage de votre corps pour vous dire qu’il a besoin d’énergie. En prenant en compte intelligemment ces messages de votre organisme, vous pourrez garder une bonne hygiène de vie, et donc limiter l’apparition du diabète.

Les autres réflexes

Parmi les conseils des nutritionnistes, réduire les repas hors domicile. En effet, avec la sédentarisation des individus, le mode « snacking » s’est beaucoup développé, et avec lui une alimentation trop grasse et sucrée. Cuisiner à la maison, avec des produits sains et frais, de manière variée, est une des voies menant à la réduction du risque diabétique. Lorsque vous cuisinez justement, évitez l’excès de sel, cela joue négativement sur l’hypertension, un des acteurs de causalité du diabète de type 2.

datte bio

Avec cela, une hygiène de vie sans consommation de produits « dangereux »  tels que l’alcool ou le tabac est indispensable pour se préserver du diabète. Accompagnez, autant que possible, tout cela de séances de sport bien contrôlées et avec l’aval et les conseils de votre médecin. Les quantités et les fréquences de vos exercices ne s’inventent pas : ses recommandations seront précieuses.

dattes deglet nour

Le diabète, mieux vaut prévenir qu’en souffrir (1/2)

Maladie très connue et malheureusement répandue, le diabète touche de plus en plus les jeunes, et les chiffres, tant au niveau mondial que national sont catastrophiques. Il y a quelques années, on comptait 200 nouveaux enfants atteints de diabète stade 1 chaque jour ! En France, environ 15 000 jeunes adolescents (moins de 15 ans) touchés par le diabète étaient dénombrés. Pour mieux comprendre la maladie et surtout s’en prémunir, votre marque de dattes bio Bionoor vous délivre quelques infos et conseils utiles.

dattes algérie

Le diabète en quelques maux  

Le diabète est une maladie causée par une anomalie de la gestion par notre corps des sucres accumulés par l’alimentation. Cette anomalie se manifeste par un pourcentage de glucose important. Il existe plusieurs types de diabète, mais ceux de niveau 1 et 2 sont les plus répandus. En effet, le diabète de type 1 concerne environ 10 % des malades du diabète, quand celui de niveau 2 touche plus de ¾ des diabétiques. Les autres stades de diabète demeurent encore minoritaires.

dattes

Le diabète de niveau 1 ou DID (diabète insulino-dépendant)

Le  diabète 1 est un diabète qui se distingue par les symptômes suivants, et souvent chez les jeunes enfants et adolescents : urines importantes, grandes soifs, perte de poids rapide, grosse faims, fatigue, etc… Ce type de diabète résulte en réalité d’un dysfonctionnement de la régulation de la glycémie : le corps ne produit plus l’insuline nécessaire pour gérer l’apport de sucres. Dès lors, le malade doit se faire injecter régulièrement une dose d‘insuline pour pouvoir vivre correctement, tout en équilibrant son alimentation.
On avance deux grandes hypothèses concernant les causes du diabète de stade 1 :
– l’hérédité
– l’environnement de l’individu

datte bio

Le diabète de niveau 2

Le diabète de niveau 2 est un diabète qui intervient chez les patients de 40 ans et +. Malheureusement, ce type de diabète est souvent ignoré par les malades car il reste longtemps « caché » : entre 5 et 10 ans peuvent s’écouler entre les premiers signes de la maladie et le diagnostic. Le manque d’activité sportive et la surcharge pondérale peuvent être des causes pour que se manifeste la maladie chez certains patients.

Il est important de signaler que si le diabète en lui-même peut être bien encadré, ses complications peuvent causer des troubles très importants à la santé : problèmes rénaux, infarctus, perte de la vue, infection puis amputation,  AVC.

L’arme qui gâche la forêt

A cause de différentes politiques de déforestation motivées comme souvent par des raisons économiques, l’Afrique subit, comme d’autres pays dans le monde, les effets ravageurs de l’Homme sur son environnement. Pour mieux comprendre ce phénomène, votre marque de dattes bio et de compensation carbonne Bionoor revient dans un article hors-série, sur une tragédie qui dévaste chaque année de nombreux hectares de forêts, mettant ainsi à mal, chaque jour un peu plus, l’équilibre naturelle de notre planète.

dattes bio

De l’importance des forêts

Comme chacun le sait, les forêts ne sont pas seulement des espaces naturels de verdure, mais ce sont aussi et surtout des lieux où les ressources sont innombrables et précieuses pour les peuples locaux : nourriture évidemment, mais également abri, source de combustible, de soins et d’habillement. Autant dire que leur présence est tout simplement vitale pour certaines populations. D’après la FAO (Food and Agriculture Organization, appartenant aux Nations Unies), la forêt représente :

  • Un moyen presque indispensable de vie pour près de 60 millions de populations autochtones.
  • Un lieu de vie (directement ou indirectement) pour 300 millions d’individus.
  • Une source, à différents degrés d’importance, d’utilité pour plus d’un milliard et demi de personnes !

dattes deglet

En dehors de cela, les forêts sont des « lieux stratégiques » pour notre écosystème : c’est là que les quantités incalculables de CO2 que l’Homme rejette sont retenues. Les plantes et les sols dans les forêts retiendraient ainsi 40 % du carbone ! Malgré ce constat, les déforestations se suivent et de ressemblent, et un patrimoine biologique disparait chaque année de la surface de la Terre.

Comment agir ?

Le mois du Ramadan remet souvent les pendules à l’heure concernant notre relation avec les autres, et notamment ceux qui sont oubliés. Mais comme souvent, Bionoor tente d’apporter des solutions à la fois simples et durables, pour redonner de l’espoir à de nombreuses populations, en Algérie et au Sénégal.

Vous avez la possibilité de contribuer, même de manière modeste, mais ô combien bénéfique, pour planter des arbres en Afrique, et aider les autres à le faire, afin d’apporter votre pierre à l’édifice à l’une des plus grandes œuvres que vous n’avez jamais faites : la reforestation d’un continent. Grâce à notre programme de reforestation pédagogique, vous pourrez non seulement planter un arbre, mais aussi et surtout apprendre aux générations futures de le faire. Pour cela Bionoor a fait les choses en grand, en créant et en mettant à disposition des enfants un outil unique : le carnet de santé de l’arbre.

dattes algérie

Ce support, véritable mode d’emploi pour une culture et une gestion optimales de l’arbre, permettra aux enfants africains de mieux connaître les spécificités de l’arbre, les dangers auxquels il est exposé, et son évolution. Un carnet de bord exceptionnel, fruit de plusieurs années de travail, qui restera auprès des enfants toute leur vie.

Dans cette optique, en apportant votre aide à ce projet d’une ampleur inimaginable, vous aurez fait un geste d’une grande envergure, qui en appellera d’autres. En effet, vous pourrez non seulement contribuer personnellement en achetant un ou plusieurs arbres, mais vous pourrez aussi inciter vos proches à le faire en partageant cet article ou en diffusant le lien ci-dessous.

J’offre un arbre

Et vous, vous êtes plutôt… ?

Après l’article sur les régimes alimentaires, votre marque de dattes bio Bionoor vous parle aujourd’hui de certaines pratiques (ou habitudes) alimentaires qui se développent de plus en plus. En cette période de malbouffe et d’excès en tous genres (graisses, sucres, acidités, etc…), Bionoor vous présente quelques tendances actuelles, avec ouverture d’esprit et sens du partage.

datte

Végétarisme, végétalisme et véganisme

S’ils commencent tous les trois de la même manière, ils divergent par leur terminaison. D’un point de vue sémantique, la remarque est aussi vraie.

  • Le végétarisme :

Habitude alimentaire connu de tous, le végétalisme est une pratique consistant à exclure de ses repas la viande animale, issue de bovins, d’ovins ou encore des volailles. Ce mode de consommation peut être motivé par différentes causes : raisons religieuses, culture, éthique et convictions personnelles, croyances sociétales, etc… Le végétarisme s’est beaucoup développé avec la montée au créneau de certaines personnalités, notamment dans leur combat pour la préservation et le respect des animaux (Brigitte Bardot notamment).

  • Le végétalisme :

Plus loin que le végétarisme, le végétalisme. Cette habitude alimentaire interdit à ses adeptes non seulement la consommation de la chair animale, mais également des poissons et fruits de mer. Plus encore, les produits qui en sont issus naturellement, tels que le lait, le miel, les œufs, … sont bannis par les végétaliens. Comme leur nom l’indique, leur consommation se restreint aux produits issus du monde végétal, privilégiant les fruits, légumes, produits à base de minéraux, etc…

dattes algérie

  • Le véganisme

Le véganisme est la forme la plus « extrême » d’appartenance alimentaire en phase avec le règne végétal, puisqu’ici, la consommation de chair animale, ainsi que ses dérivés (œufs, lait) est évidemment interdite, mais aussi l’utilisation quelconque de l’animal sous quelle que forme que ce soit : le cuir, la laine, la soie ou encore la fourrure d’animaux n’est pas tolérée.

Parmi ses adeptes, nos amis du blog Veget-ou-rien, qui ne cesse de proposer des recettes 100 % naturelles, avec des réalisations savoureuses, testées et éprouvées par nos soins ! )))

dattes deglet nour

L’alimentation Paléo

Le Paléo est un mode d’alimentation ayant pour objectif de reprendre des habitudes alimentaires ancestrales, reposant sur l’idée que nos aïeuls n’avaient pas les mêmes problèmes de santé à cause de la consommation. Peuvent ainsi être mangés les viandes maigres, la volaille, les fruits et légumes, les poissons (et fruits de mer). Sont ainsi interdits les produits transformés (boîtes de conserves par exemple, boissons gazeuses…). Sont tolérés avec modération les boissons tels que le thé ou encore le café.

dattes bio

D’ailleurs, le site fitsister.fr a proposé un bel article sous forme d’infographie comparative sur le Paléo et le mode d’alimentation Cétogène (mode visant l’acquisition de cétose par l’augmentation des graisses et la baisse de glucides).

Les différents régimes alimentaires vus par Bionoor

En cette période de jeûne, nous sommes nombreux à perdre du poids, et on s’en réjouit. Grâce à des longues journées de retenue, et à des repas raisonnés le soir (on vous fait confiance hein), chacun d’entre nous voit ses petites poignées d’amour et autres bourrelets fondre peu à peu, et quelle agréable surprise lorsque l’on arrive à re-rentrer dans des vêtements qu’on avait cru perdus à jamais.

Bon trêve de triomphalisme, nous ferons les comptes dans un mois ou deux, quand le Ramadan sera terminé et que nous serons livrés de nouveau à nous-mêmes. Mais en attendant, Bionoor, producteur de régimes (de dattes bien sûr), vous propose quelques régimes en vogue en ce moment. Au menu :

– Tarte de retenue

– Coulis de modération

– Ragoût de légèreté

– Dessert : crème aux noix de walou             

dattes algérie             

Quelques règles au préalable

Faire un régime, c’est bien, mais pas à n’importe quel prix. En effet, selon les particularités de chacun (sexe, âge, corpulence, précédents cardio-vasculaires…), des ajustements voire des adaptations doivent être envisagés. Ainsi, il est demandé selon les profils, de consulter tout de même un spécialiste avant de se lancer dans un régime, car certaines personnes ne peuvent, en raison de leurs caractéristiques, supporter certaines privations au risque de tomber en carence.

N’oubliez pas, une fois n’est pas coutume, que ces régimes doivent impérativement s’accompagner d’un cadre sain (sport, hygiène, etc…). Car un régime n’est pas un miracle : il est là pour vous aider à manger de manière plus saine, en qualité et/ou en quantité. Cela vous permettra in fine de perdre de la graisse et/ou de vos débarrasser de certains maux. C’est pour cette raison qu’un médecin peut demander à son patient de suivre un régime en guise de soin pour certaines maladies.

dattes bio

Quelques régimes alimentaires en vogue

Les victimes d’obésité, de diabète et autres maladies cardio-vasculaires seront très heureux de découvrir ces régimes de plus en plus prisés. En étant bien encadrés (consultation d’un médecin), ces régimes devraient vous faire un bien fou, si et seulement si vous les respectez à la lettre, et que vous n’abandonniez pas au bout de quelques jours. La persévérance et la régularité, clés de réussite de ce que vous entreprenez.

Ainsi, selon vos objectifs, différentes options s’offrent à vous.

Pour les personnes désireuses de traiter leur excès de poids, leur diabète et autres maladies cardio-vasculaires, le régime thérapeutique doit se faire avec un spécialiste.

Pour les autres, ceux qui veulent retrouver la ligne, vous pouvez essayer :

  • Le chronorégime ou chrononutrition :

Le chronorégime ou chrononutrition est un type de régime consistant à la prise de repas et d’aliments selon un horaire précis. Cette méthode se base sur un respect de l’horloge biologique du corps. Cette technique a été inventée par le Dr Alain Delabos (qui a d’ailleurs publié un livre sur le ramadan intitulé La Chrono-nutrition spécial Ramadan publié aux éditions Albin Michel),

  • Le régime hyperprotéiné :

Proposé par le Dr Pierre Dukan, ce régime hyperprotéiné axe son efficacité sur une alimentation très importante en protéines, et faible en glucides/lipides. Le corps va ainsi piocher dans les réserves de graisse les énergies dont l’organisme aura besoin pour bien fonctionner (d’où la perte de poids). Cependant, ce régime peut avoir des effets néfastes (voire dangereux) pour la santé, car ce régime ne repose pas forcément sur une alimentation très équilibrée et saine (utilisation excessive d’arôme chimique pour simuler le goût des fruits, viandes, etc). 

  • Le régime 5-2 :

Ce régime est une technique visant à alterner les types d’alimentation dans la semaine : 5 jours d’alimentation saine où l’on se fait plaisir, et 2 jours d’alimentation « rigoureux ».

  • Méthode Lafay :

Le régime de la méthode Lafay est une méthode de perte de poids alliée à une pratique physique (musculation). Elle se divise en 2 grandes techniques : un calcul du nombre de calories actuelles en vue d’une adaptation ; ou bien vous changez vos repas en vous basant sur les repas suggérés dans son livre, ce qui vous permettra à la fin de ce programme de substitution de savoir la quantité de calories avalées.  

Et bien évidemment le jeûne, qui demande des efforts, mais dont le résultat est incomparable !

A vous de faire votre choix, et de surtout vous accrocher !

Ce qu’il faut savoir avant de faire ses courses (2/2)

Le shopping et les courses, vous en connaissez un rayon, c’est normal. Mais savoir les faire de manière optimisée, pour pouvoir trouver le bon équilibre entre produits sains, portefeuille et satisfaction de tout le monde, on rentre dans de la gymnastique artistique. Pour vous éviter ainsi de vous tordre le cou et de faire des mouvements incontrôlés, Bionoor, spécialiste en dattes bio, vous délivre, comme à son arbritude, des conseils précis et plein de raison. Stylo, feuille, et on écoute attentivement.

datte algérie

Les fruits et légumes qu’il faut vraiment prendre en Bio

Plusieurs organismes se sont penchés sur les fruits et légumes les plus infestés de produits chimiques, et c’est souvent les mêmes qui tirent leur épingle du jeu… dans le mauvais sens. Que ce soit les enquêtes de l’EWG, de l’INSERM ou d’autres encore, des tendances ressortent, et montrent clairement que certaines filières sont des récidivistes. Voici une liste non exhaustive, mais tout de même très utile.

Parmi les fruits et légumes les plus traités, on trouve : Pommes – Fraises – Céleri  – Épinards – Nectarines – Concombres – Myrtilles – Laitue – Pèches –   Petits pois – Pommes de terre – Piments – Poivrons – Raisin  – Tomates cerises. Ces produits, dans la mesure du possible, doivent être pris en Bio, et si cela représente pour vous un budget trop important, alors vous pouvez « piocher » dans la liste suivante (en substitution), qui est constituée de fruits et légumes qui sont en général moins sujets aux pesticides et autres produits chimiques.

 dattes

Les fruits et légumes moins traités en général

Dans ces produits-là, on retrouve moins de pesticides. Certains n’en ont pas, d’autres en très petites quantités.  Une partie d’entre eux  sont disponibles dans les cultures françaises, d’autres nous viennent de l’autre bout du monde. A vous de choisir et de faire votre marché.

Ananas – Asperges – Aubergines – Avocat – Champignons – Chou –  Chou-fleur – Maïs doux – Oignons – Mangue –  Papaye – Kiwi –  Pamplemousse – Melon –  Patates douces.

 deglet nour

Ah oui, un petit conseil avant de vous quitter. Il faut prendre le soin de bien rincer les fruits et légumes, car cela réduit les pesticides. Éplucher aussi, mais cela va diminuer les apports en vitamines présents dans le fruit/légume. Dommage de s’en priver. Il vous reste deux solutions : soit rincer vos produits avec de l’eau mélangée à du bicarbonate de soude, soit acheter du Bio au maximum.