Nos exploitations

Les exploitations de datte algérienne de la famille Khelil se situent dans le périmètre de Bir Djinin à 5 km au sud du chef lieu de la commune de Ngoussa, sur 2 sites de production.

Par ailleurs, nous avons parcouru les régions sahariennes afin de sélectionner une série d’autres exploitations, remarquables pour les qualités de leurs terres, l’excellence gustative des dattes, et le procédé ancestral de culture des fruits.

Continue reading

REA_108954_105

Production de la variété de dattes Deglet Noor considérée comme la plus prestigieuse, importée en France par la société Bionoor pour le marché de la grande distribution.
Parc d’environ 600 arbres pour une production annuelle de 80 tonnes brutes.
Plantation située dans le désert du Sahara et tenue par l’oncle du directeur gérant de la société Bionoor

Notre clientèle

Au terme de cinq années d’activité où nos produits ont été grandement appréciés et sollicités pour leur qualité, nous sommes fiers d’avoir gagné la confiance de grandes enseignes, tant dans la grande distribution que dans la distribution dédiée aux produits biologiques et d’avoir tissé de nombreux liens de partenariat avec la restauration collective.

Nos clients dans la grande distribution:

  • Carrefour
  • Auchan
  • Leclerc
  • Cora
  • Intermarché

Dans la distribution dédiée aux produits biologiques:

  • Distriborg
  • Bioalizé

D’autres clients :

Dans la restauration collective : nous livrons une cinquantaine de communes en France.
Dans l’épicerie fine, nous sommes distribués par Fauchon

Nous vendons aussi aux particuliers, par l’intermédiaire de notre boutique en ligne, sur laquelle vous pourrez acheter les produits Bionoor (dattes bio et arbres)

Notre savoir faire

Des produits bio de qualité

Nous nous engageons à vous proposer des produits de très haute qualité, au meilleur prix possible. Tous nos produits font l’objet d’une sélection drastique, et proviennent de terroirs choisis pour leurs techniques traditionnelles de culture et pour la richesse de leurs terres. En terme de certification biologique, et pour tous les éléments relatifs au respect des normes internationales en vigueur, notre partenaire privilégié est la société Ecocert, organisme de contrôle et de certification mondialement reconnu.

Choisir les produits Bionoor, c’est s’assurer de consommer des produits sains.

 

Un partenaire fiable

Soucieux d’être pour vous un partenaire fiable sur le long terme, nous concentrons sans cesse nos efforts sur la qualité des produits, et faisons tout notre possible pour répondre à vos besoins et attentes, en respectant nos engagements et délais. En outre, nous travaillons à l’élargissement de notre offre à des produits nouveaux. Nous travaillons avec un nombre de partenaires restreints et sélectionnés pour leurs engagements dans la  » BIO « , leur professionnalisme, et leur intégrité.

Une logistique simplifiée

Notre maîtrise de la filière logistique nous permet d’acheminer nos produits dans les plus brefs délais, tant en Europe que dans le reste du monde, et ce en garantissant la conservation de leur propriétés et de leurs saveurs.

 

Une présence originale sur le lieu de vente :

Soucieux d’accompagner nos produits d’une logique de communication adaptée, nous avons concentré nos efforts sur un ensemble d’innovations marketing permettant à Bionoor d’afficher une identité forte et de se distinguer de la concurrence. Delà, nous sommes à même de vous proposer des décorations et aménagements uniques et sur mesure, afin de mettre en scène et théâtraliser de manière originale un pôle d’attraction incontournable.

Théâtralisation : nous vous proposons un large choix de décors orientaux pour habiller le point de vente tels que des tapis de différentes couleurs, des lampes orientales dorées de 1.35m et 1.75m, ainsi qu’une tente berbère, couvrant une surface de 20 à 25 mètres carrés.

Animations : Notre équipe sera ravie de créer des « espaces dégustation » afin de faire découvrir nos produits.

 

Faire le choix de référencer Bionoor, c’est :

  • Proposer à vos clients la référence en matière de datte : une datte d’origine algérienne de type Deglet Nour.
  • Disposer d’une gamme complète (ravier, fraîches branchées, issues de l’agriculture biologique, conventionnelles, etc.).
  • Fournir à vos clients des produits uniques : pâtisseries artisanales libanaises, huile d’olive de Kabylie.
  • Garantir des produits d’une qualité inégalée à ce jour en grande distribution.
  • Contractualiser directement avec un producteur (absence d’intermédiaire).
  • Être partenaire d’une société qui bénéficie aujourd’hui d’une expérience significative auprès d’enseignes de la grande distribution.
  • S’assurer la réactivité et la souplesse d’une PME.
  • Concevoir des solutions innovantes en termes de théâtralisations et d’animations du rayon dans le cadre d’opérations spécifiques.
  • Trouver ensemble des solutions à vos problématiques. Engager une réflexion marketing pour optimiser la gestion de votre centre de profit.

La Leçon Anglaise vs The French Touch

Voici un article publié dans L’Expansion.com en date du 14 janvier 2009 :

Par Hadj Khelil, fondateur et gérant de Bionoor.

 

Il est très surprenant de constater l’exception française en matière de compréhension du concept de discrimination positive. Depuis quelques années, les hommes politiques de l’Hexagone se sont entichés, dans un indiscutable accès de générosité, de l’idée que les minorités certes grandissantes et de plus en plus bruyantes, exclues des logiques de réseau, méritent leur « part du gâteau ». On vend donc aux Français qu’il faut faire de la place à la couleur, aux odeurs, et à tout le reste pour que cela ne se transforme pas en bruit et en flammes. En clair, il suffirait d’être Noir ou Arabe pour avoir droit à certain postes.

 

Au moment ou le concept de discrimination positive s’est introduit en France, il se trouve que je faisais mes classes dans une célèbre banque à la City à Londres. Il est incroyable de voir comment les anglo-saxons ont présenté la même idée. Il ne s’agissait pas là de partager quoi que ce soit mais plutôt de s’enrichir des différences des autres, d’affirmer l’idée que l’excellence a de multiples facettes et, qu’en bon manager, il faut savoir les utiliser.

 

Partage contre croissance, monopole contre concurrence, alibi contre axe de management, efficacité contre culpabilité : l’objectif n’est pas de faire une « bonne action » mais de rivaliser d’ingéniosité pour attirer les compétences. La différence est fondamentale puisque l’Affirmative Action est pour les anglo-saxons une mécanique d’identification et d’optimisation de l’excellence, un véritable axe de management et de développement et non un alibi affectif.

 

Et les résultats sont là, avec une facilité d’implantation planétaire, des organisations homogènes avec le monde qu’elles veulent conquérir et une salvatrice diversification qui éloigne d’autant le douloureux spectre de la consanguinité.

 

Le plus drôle dans l’histoire, c’est que ce soit nos amis anglo-saxons qui nous donnent cette leçon de rationalité. Contrairement à ce qu’à dit Descartes, pourtant Français, la raison n’est pas « la chose en ce monde la mieux repartie ».

 

Hadj Khelil dans Le Parisien

Voici un article signé par Gwenael Bourdon pour Le Parisien

 

Hadj Khelil poursuit son incroyable parcours. L’ancien trader, qui a créé il y a sept ans une société de commercialisation de dattes, se lance dans la chronique radio.

 

Au micro de la radio BFM, il raconte ses premiers pas d’entrepreneur au Salon international de l’agroalimentaire, vante les mérites d’Internet, plaisante avec les journalistes… Dans sa nouvelle chronique diffusée demain à 19 h 45 et rediffusée dimanche à 13 h 45, Hadj Khelil parlera de la crise économique, et s’étonnera que « tout le monde parle des subprimes, mais que personne ne cherche vraiment à savoir où ça brûle… ». Voilà quatre mois que ce jeune patron se familiarise avec le métier de chroniqueur radio.

 

Quatorze minutes, une fois par mois. « Ça me demande six ou huit heures de préparation à chaque fois ! Dire qu’au début, je pensais pouvoir tenir deux heures ! » s’exclame le trentenaire. Il faut dire qu’il a la tchatche, Hadj Khelil. Capable de parler durant des heures de son entreprise, Bionoor, fondée en 2002 à Aulnay-sous-Bois. Le jeune homme venait alors de lâcher son costume de trader et sa salle de marchés londonienne. « J’avais envie de travailler pour moi », explique-t-il.

 

Une belle réussite, puisque cette société spécialisée dans la commercialisation de dattes et autres produits « équitables et éthiques » algériens affiche un taux de croissance de 10 à 15 % par an. « Mais on continue à inventer tous les jours, surtout dans cette période de crise où l’on voit des géants s’effondrer », confie-t-il. La petite entreprise est peut-être un peu plus à l’abri que d’autres.

 

Lorsqu’il a fondé Bionoor avec deux copains d’enfance, Hadj Khelil avait misé sur l’autofinancement. Pas d’emprunt bancaire, pas de dettes : une bénédiction en ces temps troublés. « On n’avait pas eu le nez creux, c’est juste que les banquiers ne voulaient pas nous aider », précise-t-il.

 

La société compte aujourd’hui une quarantaine d’employés dont la majorité travaille sur les plantations d’Ouargla dans le Sud algérien. Mais elle veut aujourd’hui explorer une voie nouvelle : celle de la compensation carbone.

 

Ce procédé consiste pour une entreprise à compenser les émissions de carbone liées à son activité par la plantation d’arbres. Un principe que Bionoor s’est déjà appliqué à elle-même, en nouant un partenariat avec l’association des Brigades vertes :

 

« Sur chaque kilo de dattes vendu, on prélève une somme qui finance la plantation d’arbres au Sénégal. La subvention atteint entre 5 000 et 10 000 € par an », explique Hadj Khelil.

600 à 700 arbres ont déjà été plantés dans la région du Sahel. Le chef d’entreprise veut maintenant devenir prestataire auprès d’autres sociétés. Il affirme avoir déjà quatre ou cinq clients potentiels. L’objectif : « Planter 10 000 arbres en 2014. »

 

« Hadj Khelil créateur de Bionoor » par l’AJE

La prise en compte des problématiques écologiques est en train de prendre un vrai tournant mondial et créée, à ce titre, de nouveaux emplois.

 

Tous les secteurs et métiers sont concernés : le gouvernement, le management, le conseil et les ressources humaines. Mais aussi la solidarité, l’aménagement du territoire, l’amélioration du cadre de vie, l’agriculture, ‘environnement et les éco-industries.
Continue reading

A propos de Bionoor

Et Bionoor fut…

Bionoor est née dans le désert, mais surtout dans la tête de son fondateur et gérant Hadj Khelil. Son diplôme de Sup de Co -aujourd’hui ESCP-Europe -en poche, il fait un passage sur les salles de marchés de la City de Londres où il travaille sur des produits structurés complexes.
En 2002, il décide de changer d’activité et s’intéresse de plus près au négoce de matières premières. Bionoor voit le jour.

La