Nos dattes

L’histoire (ancienne) de nos dattes

Depuis la nuit des temps, sous l’ombre des palmeraies de la fascinante Biskra, porte ouverte sur le désert et sur ses oasis, se déroule un spectacle grandiose, fantastique, d’aucuns diraient sauvage.

         dattes-fraiches dattes-fraiches

Depuis la nuit des temps, les palmiers de la reine Biskra, nourris d’eau et de soleil Sahariens, viennent émerveiller les âmes de la cité ancestrale. La saison venue, les plantations de la reine déploient leurs robes de dattes, fraîches et exquises, au plus grand bonheur de ses habitants. Naturelles et innocentes, les Deglet Nour du Sahara, appréciées pour leurs qualités gustative et nutritionnelle, traversèrent les siècles et les époques, les pays et les contrées, au gré des caravanes du temps et de l’espace, avec leur légendaire saveur, ravissant ainsi les palais des bienheureux élus.

datte

Plusieurs siècles plus tard, l’histoire se répète et se perpétue : du soleil, de l’eau, un goût exceptionnel, et une énigme qui perdure. Comment les sols arides du Désert, soumis au rude climat du Sahara, peuvent-ils donner ces fruits ?

De là est née Bionoor.

Désireux de poursuivre une histoire débutée un millénaire plus tôt, Bionoor cultive aujourd’hui des principes vieux comme le monde : le respect de l’environnement, des Hommes et des valeurs. Et si les meilleures recettes étaient finalement celles de nos aïeuls ? (on connaît la réponse, on vous demande ça juste comme ça…).

L’histoire (moderne) de nos dattes

L’histoire (moderne) de nos dattes débute en 2002, lorsque Bionoor devient la première marque de dattes à être certifié Bio par un organisme officiellement reconnu (Ecocert, qui gère le logo « AB »).

datte-bio

De ce point de départ symbolique, nous avons construit peu à peu, datte par datte si vous préférez, une entreprise engagée dans le bio et le durable.

Parce que nous avons fait de l’innovation un pilier essentiel de notre activité, notre société s’active aujourd’hui pour mieux préparer demain.

Parmi nos différents projets :

  • La reforestation d’une partie du Sahara et en Afrique Subsaharienne au travers de notre politique de compensation carbone. Depuis l’origine du projet, 25.000 arbres ont été plantés par des enfants dans leurs écoles en Algérie, au Mali, au Congo, au Niger, au Sénégal et à Madagascar.
  • Le renforcement de notre action en faveur du développement durable en matière d’éducation et de sensibilisation (visite des plantations par les enfants de nos écoles partenaires, plantation d’arbres avec les enfants du Sahara algérien, etc…)
  • La participation à différentes manifestations culturelles et intellectuelles (salons, conférences, …)