Les dattes Tunisiennes l’emportent face aux dattes Algériennes

Chez Bionoor, on ne parle pas que de dattes fraîches, mais aussi de sport et de football. Vous avez sans doute suivi les premiers résultats pas très encourageants des pays du Maghreb : défaite de la Tunisie et du Maroc, match nul de l’Algérie… Le trio maghrébin espérait sans doute de meilleurs débuts. Mais chaque jour et son nouveau lot d’évènements et de rencontres.

Jeudi, c’était au tour des Aigles de Carthage et des Fennecs de s’affronter.

Les dattes tunisiennes prennent le dessus sur les dattes algériennes

Comme vous le savez sans doute, la palmeraie algérienne disposait de dattes de grande qualité, comme la datte Mahrez, une datte de 1er choix qui a enchanté l’Angleterre et l’Afrique toute entière par son goût exquis et son charme déroutant.

De l’autre côté, l’oasis Tunisienne disposait de la datte Khazri, qui a fait les beaux jours des Girondins de Bordeaux, avant de s’exportait vers l’Angleterre et Sunderland.

C’est finalement les Tunisiens qui prirent le dessus, en inscrivant les deux buts après la mi-temps. Tout d’abord grâce à Msakni qui poussa à la faute Mandi (csc) sur un centre appuyé, que le défenseur algérien plaçait sans le vouloir au fond des filets. Ensuite, une erreur de Ghoulam, sur une tête en retrait démesurément lointaine, coûtait un penalty savamment provoqué par l’intelligent Khazri. Son coéquipier transformait le penalty, et l’Algérie voyait les quarts de final s’éloigner.

Prenons « datte » pour la dernière rencontre de poules

Le dernier but, signé Hanni pour l’Algérie, demeurait anecdotique. La réaction, trop tardive et poussive, ne suffira pas à défaire les vaillants Tunisiens. Les Aigles prennent les 3 points de la victoire, et donnent rendez-vous aux Zimbabwe ce lundi pour une « finale », afin d’aller chercher la qualification désormais largement à leur portée.

Quant aux dattes algériennes, c’est d’une calculatrice et de force de caractère dont ils auront besoin, puisqu’ils devront à la fois battre les solides Lions de la Terranga, mais aussi espérer une défaite de leurs amis Tunisiens lundi. Autant dire que les probabilités sont faibles, mais sait-on jamais, il peut y avoir des surprises.

En tout cas, chez Bionoor, les surprises (bonnes bien sûr), on aime ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *