Une cantine 100 % Bio à l’école, 5 raisons d’y adhérer (2/6)

Reprenons notre série sur la cantine 100 % bio à l’école, après le coup de maître réalisé par la mairie de Mouans-Sartoux (Alpes Martimes), qui, rappelons-le, a décidé de proposer des repas 100% bio dans ses écoles.

Plus qu’un simple effet d’annonce, cette décision est une marque d’implication remarquable et un travail d’équipe de plusieurs années, où ont été mêlés lutte contre le gaspillage, investissement durable, solidarité, générosité et indépendance.A plus grande échelle, cette victoire doit en appeler d’autres, et marquer un tournant dans notre engagement pour une nourriture plus saine.

dattes bio paris

Il est donc important pour nous, parents, de nous sensibiliser et de sensibiliser nos petites têtes blondes à une alimentation plus verte, plus naturelle, plus équilibrée. Bionoor, le spécialiste de la datte bio, vous expose quelques raisons de suivre les traces de la mairie de Mouans-Sartoux. 

Raison n°1 : L’école, est le lieu de tous les apprentissages

Comme disait Henri Rolland de Villarceaux « L’école, c’est le creuset où s’élabore l’avenir d’une génération ». L’école (mise à part l’école buissonnière) est le lieu de tous les apprentissages, que ce soit au niveau académique ou au niveau civique, pour permettre à tous d’acquérir du savoir (culture) certes, mais aussi du savoir-faire (compétences), du savoir-être et du savoir-vivre (esprit responsable & citoyen). C’est évidemment ce dernier point qui nous intéressera particulièrement dans notre approche.

datte bio

Il est évident que tous les foyers n’auront pas les moyens d’accéder à une alimentation Bio à la maison. L’école, de par son rôle éducationnel, peut palier, dans une certaine mesure, à ce manque à travers l’instauration d’une cantine 100 % bio. Si l’engagement pris par Mouhans-Sartoux de ne pas augmenter les prix est réitéré par les autres mairies, alors l’accès à une alimentation Bio à la cantine pourra se généraliser. Dans la continuité de cette action, les instituteurs pourront développer une série de cours, à la fois théorique (enseignements sur les bienfaits du Bio et ses effets sur la santé, explication du danger des pesticides et des OGM sur l’homme et la planète) et pratique (visite d’une ferme bio, plantation dans des jardins bio, rencontre avec des agriculteurs, etc…), allant de le sens de cette opération. Avec une telle prise en main, ne pensez-vous pas que les résultats seront au rendez-vous ? Sans doute que si.

datte bio paris

Autre avantage de l’école, et non des moindres, sa fonction de « socialisation » : dans un cadre où l’élève apprend, échange, vit, débat et se construit avec les autres, avec ses pairs qui plus est, l’efficacité de ce processus n’est plus à prouver[1]. Cet espace d’échange est une aubaine aux capacités encore sous-exploitées, même si les choses évoluent dans le bon sens.

In fine, l’utilisation de l’école dans le processus de sensibilisation des enfants pour une alimentation plus saine, contribue à la démocratisation d’une part du concept, mais aussi en faveur d’une plus grande efficacité d’action. En clair, nous jouerons sur la quantité et la qualité. Et la boucle est bouclée.

[1] Lire à ce sujet l’expérience du psychologue américain K. Lewin sur les ménagères américaines, expérience démontrant la plus grande efficacité de persuasion lors de discussion et d’échange entre pairs, par rapport à la recommandation venant d’une autorité par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *